Association Guy Lévis Mano

L’Association Guy Lévis Mano a pour projet de faire connaître l’œuvre de Guy Lévis Mano comme éditeur de poésie, traducteur, poète et typographe, d’annoncer et soutenir les actions en cours, de répondre aux demandes d’information.

Accueil > Mots-clés > Quelques auteurs GLM… > Louis-François Delisse

Louis-François Delisse

Ses poèmes rencontrèrent GLM grâce à son ami Albert Derasse, autodidacte passionnée de poésie qui entretenait avec une correspondance avec Raymond Queneau, René Char, Maurice Nadeau, Dylan Thomas et d’autres écrivains. Albert Derasse joignit à sa première lettre à l’éditeur qu’il avait découvert grâce à ses traductions de l’espagnol, les textes de L.-F. Delisse qui se trouvait alors au Niger. GLM se montra intéressé et, en mai 1955, envisage une publication dans ses Cahiers avant de former le projet d’un livre en 1957 : Maintenant c’est très beau. Delisse est arrivé à la pureté authentique (…) C’est curieux comme cette poésie semble avoir les mêmes racines que la cante flamenco qui est un de mes amours poétiques. (Lettyre de GLM à A. Derasse, 21 octobre 1957). Soleil total sortit des presses en septembre 1960 sans les dessins de l’auteur et de jeunes filles nigériennes qui devaient accompagner le texte mais qui ne purent être reproduits pour des raisons techniques. L’Afrique est omniprésente dans ce recueil : Mil rouge / la terre raidie / à l’horizon / le cheval étiré / du soleil / sur le sable / tes pieds brisés / et sur le sable / la pelle fatiguée / de ton ombre.
Un second livre, déjà en préparation quand Soleil total parut, fut achevé en décembre 1961, Le Vœu de la rose : L’année de la vérité / une étoile et une rose / se déchirèrent / l’épine de l’une mordait / à la corolle de l’autre.
GLM ne manqua pas dans la correspondance qu’il engagea avec Delisse à partir de 1961, de lui faire part des remarques encourageantes de Michaux qui confirmèrent l’intérêt que Raymond Queneau avait manifesté dès 1957 : Un premier coup d’œil me laisse penser qu’il y a là en effet quelque chose d’exceptionnel. (Lettre à AD, 23 août 1957). René Char aussi avait aimé les premiers textes que lui avait communiqués A. Derasse : Je trouve (son) œuvre pleine de beauté, de cette profonde fraîcheur mi-ombre mi-lumière dont la poésie d’aujourd’hui est presque entièrement privée. Un authentique poète. (Carte postale à A. Derasse, 5 janvier 1959).
Louis-François Delisse, passionné par l’Afrique, a publié une étude sur les Ornementations murales de la cité Hawsa de Zinder en 1986, des poèmes dans des revues comme Ecbolade ou Le Château-Lyre ainsi que deux préfaces à des expositions consacrés à GLM.

Publications chez GLM :

Source : Jean-Michel Bellmer, Petit lexique à l’usage des amateurs de poésie et des éditions GLM dont sont extraites ces notices originales.


Notice Wikipédia.